Categories AnalyseNews

Zoom sur Kenny Wooten – Un nouveau contreur fou chez les Knicks !

Nouvelle mini-bombe offerte par Shams ce lundi ! Les Knicks ont coupé Ivan Rabb afin de signer un two-way contrat avec Kenny Wooten. Mais qui est ce jeune joueur des Winchester Knicks qui va peut-être pouvoir faire ses preuves dans la grande ligue ? On regarde ça !

Le jeune ailier de 2m06 pour 106 kilos a passé deux années en NCAA avec l‘Université d’Oregon.  Durant cette période ses statistiques ne sont pas mirobolantes. Pendant la saison 2017-2018 il tournera à 6.4 points à 68% au tir, 4.5 rebonds et 2.6 contres par match en 19 minutes de jeu, puis 6.3 points à 58% au tir, 4.8 rebonds et 2.2 contres par match en 24 minutes de jeu lors de la saison 2018-2019. Ce n’est pas fabuleux, mais Wooten montre déjà de belles capacités athlétiques et défensives. Malheureusement cela ne suffira pas pour rejoindre la NBA, l’ailier a trop de lacunes offensives et ne sera pas drafté. 

C’est lors de la Summer League 2019, qu’il aura l’occasion de faire parler de lui. Il réussit à se faire une place dans le roster des Knicks durant l’évènement à Las-Vegas. Wooten jouera quatre des cinq matchs des Knicks avec une moyenne de temps de jeu de 11 minutes. Une fois de plus ses statistiques offensives seront très faibles, mais c’est pour ses qualités défensives que l’ailier se fera remarquer. Sa capacité de contre et de protection du cercle est assez impressionnante, durant un match contre les Wizards il contrera même 5 tirs en 16 minutes. Finalement, Wooten finira la Summer League avec une moyenne de 2.6 contres et 2.6 rebonds par match en 11 minutes de jeu. Son potentiel n’échappera pas à la franchise qui lui proposera un contrat avec l’équipe de G-league des Winchester Knicks. 

En G-league, Wooten va pouvoir faire fructifier son jeu défensif et petit à petit construire son jeu offensif. Durant les 23 matches avec les Winchester Knicks, il tournera à 7.8 points à 67% au tir, 5.9 rebonds, 1.2 passes décisive et 3.3 contres par match en 24 minutes de jeu. Mais au-delà des statistiques, c’est globalement le jeu de l’ailier qui va s’améliorer. Beaucoup plus à l’aise en attaque, Wooten va petit à petit prendre confiance dans son shoot, toujours en s’appuyant sur ses capacités athlétiques phénoménales. Pour vous donner une idée voici les fiches de ses trois derniers matchs avec les Winchesters:

  • 32 minutes, 10 points à 4/8 au tir, 10 rebonds, 1 passe décisive, 7 contres.
  • 34 minutes, 18 points à 8/10 au tir, 3 rebonds, 2 passes décisives, 1 interception, 2 contres.
  • 38 minutes, 18 points à 8/9 au tir, 9 rebonds, 2 passes décisives, 1 interception.

Wooten a les qualités athlétiques pour être un intérieur très mobile et dur en défense, rappelant sur pas mal d‘aspects Mitchell Robinson. L’ailier de 21 ans montre déjà un sens du timing et une détente qui le rendent très dangereux au contre. C’est notamment grâce à ses contres phénoménaux et ses dunks tout en puissance que Kenny commence à se faire connaître du grand public. Pourrions-nous donc voir jouer en NBA dans un futur proche ce phénomène athlétique ? Ce n’est pas si sûr.

Faisons tout d’abord un point sur ses qualités et ses défauts:

Le positif – Wooten est un joueur  sur-athlétique, mobile et aérien, le jeune ailier un énorme potentiel à exploiter sur le jeu en pick and roll. Sa première qualité reste néanmoins sa défense. Sa détente phénoménale couplée à un très bon sens du timing font de lui un contreur redoutable.

Le négatif – Malgré sa constante amélioration en G-league, le jeu offensif de Wooten reste encore très limité. Ayant plus un profil d’ailier fort que de pivot avec ses 2m06, il ne dispose pas d’un tir à 3 points. Au cours de ses matchs en G-League il n’a même jamais tenté un tir derrière l’arc. Dans une NBA moderne qui ne jure que par le spacing, son absence de tir à longue distance peut être un problème. 

Si Kenny Wooten a un profil intriguant, on peut craindre que les rotations sur les ailes soient déjà bien bouchées. Entre Knox, Morris, Robinson et parfois Gibson et Portis qui sont décalés au poste 4, Wooten va devoir se battre pour récupérer de précieuses minutes de temps de jeu. Ne soyez pas surpris que Kenny fasse quelques aller-retours entre G-league et le banc des Knicks. On espère tout de même que Mike Miller sera intrigué par le potentiel du garçon. Il faut dire qu’une raquette Robinson – Wooten, sur le papier ça promet du showtime en défense !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *