Categories News

Zoom – Road-trip musclé à l’Ouest !

Les Knicks ont bien commencé l’année 2020, enchaînant leur troisième victoire d’affilée face au Blazers. Néanmoins la fête risque d’être vite gâchée au vu de notre calendrier. On fait le point sur nos prochaines rencontres.

Prenez le temps de prendre une bonne bouffée d’air frais, car voici le programme pour notre prochain road trip:

On commence tranquillement cette nuit à 3h du matin avec les Suns. Pour vous dire à quel point nous ne sommes pas sortis de l’auberge, Phœnix sera sans doute le match le plus « facile » de ce road-trip. Devin Booker reste la plus grosse menace des Suns, lui qui tourne depuis le début de la saisons à : 25 points à 50% au tir dont 36% à 3 points, 3.9 rebonds et 6.5 passes décisives par matchSi Booker reste le pilier de l’attaque de Phœnix, il n’est plus seul à devoir tenir le navire comme les années passées. Kelly Oubre, l’ailier à la gueule d’ange semble avoir trouvé un sacré rythme lors des dernières rencontres. Sur ses 3 derniers match Jelly Kelly tourne à 25 points  à un pourcentage au tir insolent, 58% dont 60% à 3 points… L’ailier est en grande forme et ne devra clairement pas être sous-estimé. On a bien sûr hâte de voir le duel entre Robinson et Ayton, une belle confrontation entre deux joueurs de la même cuvée de draft (sauf que l’un des deux est un steal du second tour). Il faudra globalement faire très attention aux rotations intérieures des Suns, avec Ayton et Baynes, Phœnix à la capacité d’écarter son jeu et d’ouvrir des couloirs vers le cercle. La défense devra être disciplinée pour espérer vaincre les Suns, qui restent globalement une meilleure équipe que les Knicks.

On passe maintenant au lourd puisque les Knicks vont se farcir successivement les Clippers puis les Lakers. L’histoire de pouvoir bien visiter L.A ! On va pas vous faire un dessin, il sera difficile d’aller chercher ces deux matchs, mais une surprise est toujours possible. Il sera tout de même primordial que l’équipe garde la tête haute et ne se fasse pas complètement engloutir par les deux équipes angelenas. On peut toujours espérer que nos adversaires nous prennent de haut et nous sous-estime à leurs risques et périls, mais je doute que cela soit suffisant. L’effectif ne possède pas de solide réponse aux problèmes que sont les 4 superstars de Los Angeles. (Et non on  ne parle pas d’Alex Caruso)  

Enfin l’histoire de finir en beauté, les Knicks iront dans l’Utah affronter le Jazz. En back to back bien sur ! Sinon c’est trop facile. Pas simple pour nos Knicks de finir dans l’Utah d’autant plus avec la fatigue accumulée lors des précédentes rencontres. Tout comme avec Phœnix, une grande partie de l’attaque du Jazz repose sur le jeune arrière Donovan Mitchell. Voici la ligne de stats de ce dernier : 25 points à 46% au tir dont 35% à 3 points, 4.6 rebonds et 4.3 passes décisives par match. Néanmoins, le Jazz peut compter sur un collectif bien rodé avec une second unit qui parvient quasiment toujours à scorer une quarantaine de point. A Mike Miller de bien organiser ses rotations pour éviter les trous défensifs qui seront fatals lors de la rencontre. Ce match sera aussi l’occasion pour Mitchell Robinson de se faire les dent face à Rudy Gobert, il sera intéressant de regarder comment s’en sort le sophomore face à une défense comme celle du Jazz. 

Si nous regardons objectivement notre calendrier, aucuns matchs n’est vraiment prenable. Aux Knicks d’essayer de créer la surprise en cherchant ne serait ce qu’une victoire. Mais il sera surtout très important que l’équipe garde sa combativité et sa discipline des derniers matchs. Enchaîner de lourdes défaites, s’approchant plus d’une exécution publique que d’un match aurait un effet dramatique sur le mental de l’équipe. Ce road-trip sera un vrai baptême du feu pour l’effectif de Mike Miller, on espère que notre coach saura souder ses troupes et maintenir le navire hors de l’eau. On souhaite aussi que notre jeune rookie RJ Barrett retrouve ses sensations lors du voyages, lui qui était en grande difficulté lors des derniers matchs. 

Voila le programme pour nos Knicks. Un programme chargé c’est sûr ! On espère que l’équipe rentrera vivant de ce voyage vers l’ouest. Ou au moins pas trop amochée..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *