Categories KnickstoryTop 25

Top 25 : #25 Willie Naulls, un pionnier de la NBA

Beaucoup de joueurs sont passés par les Knicks de New York depuis leur création en 1946 mais peu ont marqué l’histoire comme Willie Naulls, qui a joué aux Knicks entre 1956 et 1963 et qui s’est éteint 22 novembre 2018 à 84 ans. Retour sur la carrière d’un pionnier du sport afro-américain.

Arrivée à New York

Après 3 saisons à UCLA, Willie Naulls est drafté en 1956 par les Hawks de Saint-Louis en 9ème position, dans une classe de draft incluant Bill Russell, Elgin Baylor ou encore Tommy Heinsohn. Ailier polyvalent de 1,98m, Naulls est un shooter honnête pour l’époque. Seulement en 1956, être afro-américain à Saint-Louis n’était pas chose facile, la ségrégation étant encore présente que ce soit dans les hôtels ou les restaurants. Le joueur ne se plaît pas à Saint-Louis où il ne va disputer que 19 matchs avant d’être échangé aux Knicks de New York.

L’impact par les stats

Très vite, Naulls devient un très bon joueur aux Knicks. Lors de sa première saison complète, il cumule à 18.1 points et 11.8 rebonds de moyenne, ce qui lui vaut une première sélection au All-Star Game. Malheureusement pour lui, durant ses 7 saisons les Knicks ne vont disputer les playoffs qu’une seule fois et perdront au second tour 2-0 face à Syracuse. Cependant, Naulls aura tout de même marqué les Knicks : par ses stats  :

    • 19.3 points et 10.7 rebonds de moyenne en 7 saisons.
    • Il eut aussi en 1962 une série de 7 matchs consécutifs à plus de 30 points marqués, record qui tiendra jusqu’en 2010 avant qu’un certain Amare Stoudemire ne fasse mieux.
    • Il a battu le record de la franchise de nombre de points inscrits dans une saison lors de l’exercice 1960-61 avec 1846 points, soit une moyenne de 23.4 points par match. Record qui sera battu la saison d’après par son coéquipier Richie Guerin.
    • Il finit dans le top 10 des meilleurs marqueurs de la ligue en 1958 (18.1 points), 1960 (23.4 points) et 1961 (25 points).

L’impact culturel

Mais si Willie Naulls est aujourd’hui si connu c’est pour son impact culturel en NBA et dans le sport américain en général. En 1960, Willie Naulls est nommé capitaine d’équipe par les New York Knicks, faisant de lui le premier capitaine afro-américain de l’histoire du sport américain professionnel. Un véritable pionnier. Plus tard, après un court passage à San Francisco, Naulls sera échangé aux Celtics où il remportera 3 titres NBA. En décembre 1964, il marquera encore de son empreinte la ligue en remplaçant Tom Heinsohn blessé pour former le premier cinq 100% afro-américain aux côtés de Bill Russell, K.C Jones, Sam Jones et Satch Sanders. Naulls prit sa retraite en 1966 après 10 ans de carrière, 3 titres de champion NBA et 4 sélection au All-Star Game (tous en tant que Knick).

Résultat de recherche d'images pour "willie naulls"
Willie Naulls en 2011 (ESPN)

Après sa carrière, Willie Naulls fit tout son possible pour améliorer la condition des afro-américains aux Etats-Unis, surtout à Los Angeles. Il fut honoré par les Knicks avec Campy Russell et Kenny Walker le 24 février 2005 durant la Hardwood Classics Night. Il est décédé le 22 novembre 2018, il souffrait d’insuffisance respiratoire. Aujourd’hui, Naulls ne fait pas partie du Hall of Fame malgré des moyennes en carrière plus qu’honnêtes (15.8 points et 9.1 rebonds) et un impact culturel sans précédent. Malgré son absence à Springfield, Willie Naulls aura marqué les Knicks lors de leur début et avant leur époque glorieuse. Il mérite amplement sa place dans notre top 25.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la découverte du 24ème joueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *