Categories KnickstoryTop 25

Top 25: #24 Bill Cartwright, Deux Carrières En Une

En 1978-1979, les Knicks viennent de drafter Michael Ray Richardson et tentent de faire peau neuve dans leur effectif. Ils vont ainsi trader Bob McAdoo en cours de saison à Boston contre leur 1st round pick. C’est ici que commence l’histoire de Bill Cartwright à Big Apple. 

Un Californien à New-York 

Auteur d’un cursus complet de 4 ans en NCAA avec les San Fransisco Dons (dont une dernière saison à 24,5 pts de moyenne), Bill Cartwright se présente à la Draft de 1979 avec de hautes attentes placées en lui. C’est à New York que le californien débarque, choisi en 3ème position par les Knicks grâce au pick de Boston. Le center de 2,16m va très vite contribuer en plantant dès sa saison rookie 21,7 pts, 8,9 rbd et 1,2 blk. Son tandem avec le meilleur passeur et intercepteur de la ligue Michael Ray Richardson va redonner des couleurs aux Knicks qui échouent aux portes des Play-Offs. Cartwright est All-Star dès sa saison rookie et confirmevoir dépasse, les attentes placées en lui.

Un pivot peut en cacher un autre 

Cependant, cette saison rookie sera la meilleure. Si ses statistiques restent honorables lors de sa saison sophomore avec 20,1 pts et 7,5 rbd, elles vont ensuite chuter entre 14 et 17 pts entre 1981 et 1984. Blessé, il ne joue pas de l’exercice 1984-1985 et n’en jouera que 2 la saison suivante. Il ne retrouvera jamais son niveau. Un des évènements majeurs de l’histoire des Knicks se déroule justement entre ses deux saisons. Lors de la Draft 1985, les Knicks obtiennent le 1st pick (thanks Mr. Stern) et sélectionnent un certain Patrick Ewing. Si les deux géants cohabitent dans un premier temps dans la raquette new yorkaise, l’arrivée en tant que head coach de Rick Pitino va remettre les choses dans l’ordre. Cartwright devient le back-up de The Beast jusqu’à son trade aux Bulls à l’été 1988 contre Charles Oakley. Sa deuxième partie de carrière se fera donc aux Bulls, où il sera le pivot titulaire du premier triplé, malgré des rapports tendus avec Michael Jordan, n’ayant pas digéré le trade de son ami Charles Oakley. Bill finira sa carrière par une petite saison du coté de Seattle en 1994-1995. 

Distinctions Atypiques 

Si Cartwright est connu comme le pivot pré-Ewing des Knicks ou comme celui des Bulls de Jordan, il est également célèbre pour son shoot peu orthodoxe, à en faire cauchemarder Ray Allen ou Steph Curry. Il est également reconnu comme un joueur aimant le contact, peut-être même un peu trop. Big Bill aurait pu battre le record d’exclusions et de flagrantes 2 s’il n’avait pas joué dans les années 80-90…

 

Sa carrière de Knick: 

  • 16,8 pts – 7,1 rbd – 1 blk en 537 matchs dont 263 en tant que starter. 
  • 1x All Star (1980) 
  • 1st Team All-Rookie (1979-1980) 
  • 2x top 20 meilleurs scoeurs de la saison (21,7 et 20,1 ppg) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *