Categories KnickstoryTop 25

Top 25: #18 Carl Braun: le « Swich » Boy

Faire un Top 25 des meilleurs joueurs d’une franchise, c’est parfois difficile, mais quand on parle des New-York Knicks, cela devient rapidement un casse tête. Car l’histoire des Knicks a commencé très tôt et aujourd’hui nous allons parler de l’une de ses premières légendes : Carl Braun.

Braun c’est d’abord un jeune garçon né à Brooklyn en 1925, fan inconditionnel de deux sports rois d’outre-atlantique, le basketball et baseball. Durant toute sa scolarité, ses deux sports rythmeront la vie de Carl. A l’université il jouera au basket, mais entre les deux balles en cuir, il finira par choisir la plus petite aux coutures rouges. Il débute même une carrière professionnelle chez l’équipe des Yankees mais suite à une blessure reviendra vers le basketball.  

Chez les Knicks, Braun va marquer l’histoire de la franchise et du basket en général. Membre de la génération en or coachée Joe Lapchick, il formera, notamment avec Harry Gallatin et Dick McGuire les « Lapchick Boys ». Cette fabuleuse équipe des Knicks qui aura fait vibrer la Big Apple en allant trois fois en finale NBA, sans pour autant parvenir à toucher le Graal. 

Mais Braun était plus qu’un simple joueur de basket, c’était une icône ! Le new-yorkais possédait une qualité de tir exceptionnelle avec un jump-shoot soyeux, surtout pour un joueur ayant évolué lors des premières années de la NBA. Carl avait des mains d’or, capable de finir dans toutes positions dans toutes les circonstances. De plus, sa capacité à trouver ses coéquipiers démarqués au bon moment faisait de lui un attaquant redoutable et très complet. 

Ce n’est pas pour rien que le regretté, ancien président de la NBA David Stern vouait une véritable admiration pour le joueur des Knicks. C’est en toute logique qu’il introduira à titre posthume en 2019 au Hall Fame son idole d’enfance dans un discours plein d’émotion.

« Avez-vous déjà vu la façon dont Carl tirait ? Je voulais tirer comme Carl. Exactement comme lui. » David Stern ~ 

Carl Braun aura joué douze saisons chez les Knicks, les douze premières d’une franchise mythique, celles qui montrent la voie aux générations futures, celles qui malgré les hauts et les bas ont forgé l’histoire d’une équipe et d’un homme. Cet homme, c’était Carl Braun. Et si aujourd’hui nous crions de grands « Swiiiich » l’air triomphant après un panier marqué, ce joueur y est lié, mais ça vous le découvrirez dans l’article de The Knicks Book sur le phénomène Braun. 

2 thoughts on “Top 25: #18 Carl Braun: le « Swich » Boy”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *