Categories KnickstoryTop 25

Top 25: #17 Richie Guerin, le New-Yorkais dans sa splendeur

 La NBA est actuellement à l’arrêt mais, heureusement, ce n’est pas le cas de notre Top 25 All-Time. La suite aujourd’hui, avec le numéro 17, Richie Guerin.

Grand nombre de suiveurs des Knicks et de la NBA en général, ne connait pas Richie Guerin. Et pourtant, on parle ici d’un joueur qui a laissé une réelle trace dans l’histoire de la franchise orange et bleu.

Une passion pour les Marines

Né dans le Bronx en 1932, Guerin est un new-yorkais pur souche. Il touche ses premiers ballons de basket sur le bitume de Big Apple, tout en se rendant dès son plus jeune âge au Madison Square Garden.

Mais en parallèle du basket, il développe une grande passion pour l’armée, et plus particulièrement pour les Marines.

Drafté en 1954, il n’intègrera la grande ligue qu’en 1956, après avoir passé deux années dans le Marine Corps Schools. Il sera d’ailleurs introduit au « Marine Corps Sports Hall of Fame » en 2004.

6 fois All-Star

C’est au second tour, à la place 17, que Guerin atterrit aux Knicks en 1954. Comme nous l’avons dit précédemment, il n’arrive qu’en 56, dans une période compliqué pour New York.

Guerin est bien trop seul mais sa facilité à scorer et à créer pour les autres est fabuleuse. Shooteur à deux mains (pas de comparaison avec un certain… Joakim Noah), Guerin porte une faible équipe des Knicks sur son dos. 6 fois All-Star, il terminera même une saison à plus de 29 points de moyenne. En 8 saisons, il n’atteindra qu’une seule fois les play-offs, se faisant sortir au premier tour, en 1959.

Richie Guerin est malheureusement tombé dans une période très difficile pour la franchise, juste après que le légendaire coach Joe Lapchick ne soit parti, et  qu’une totale reconstruction de l’équipe, qui avait réussi à atteindre 3 fois les NBA Finals, notamment en comptant dans ses rangs notre top 18 All-Time Carl Braun, ait lieu.

Des records à la pelle

Tout le monde se souvient du match à 62 unités de Carmelo Anthony contre Charlotte, mais également des 60 points plantés par Bernard King un soir de Noël 84 contre nos voisins les Nets, mais qui est capable de nous dire le troisième joueur qui complète le podium des meilleures performances offensives de tout les temps pour les Knicks ? Vous l’aurez deviné, Richie Guerin ! Avec pas moins de 57 points, contre les Syracuse Nationals, le 11 décembre 1959. Ce soir là, il captera également 12 rebonds, et délivrera 8 passes décisives.

Il est également le premier joueur de l’histoire des Knicks à avoir réalisé plus de 20 passes décisives dans un match (21 lors de la saison 1958), record désormais détenu par Chris Duhon avec 22 unités.

Près de 50 ans après sa carrière, il est encore aujourd’hui présent dans bon nombre de classement all-time des Knicks. Pour vous donner une idée :

  • 6ème aux nombres de points marqués,
  • 5ème aux nombres de passes décisives,
  • 8ème en terme de minutes jouées.

Une carrière d’entraineur

En 1964, Guerin est tradé aux St Louis Hawks, où il sera entraineur joueur pendant 4 saisons. Il prendra sa retraite à l’aube de la saison 1968, pour se consacrer totalement au coaching. Et le résultat est là, avec une seconde place à l’Est pour les Hawks, et un parcours en playoffs jusqu’en finale de conférence. Mais surtout un titre de Coach of the Year pour Richie. C’est en 1972 que Guerin raccrochera définitivement avec les parquets NBA, que ce soit en tant que joueur ou entraineur.

De gauche à droite : Dick McGuire, Richie Guerin, Willis Reed, Walt Frazier, Bernard King & Patrick Ewing

Introduit au Hall au Fame en 2013, en même temps qu’un certain Bernard King, Richie Guerin est sans aucun doute une figure emblématique des Knicks mais également un des meilleurs second tour de draft de l’histoire, et c’est pourquoi il pointe aujourd’hui à la 17ème place de notre classement All-Time.

Crédit photo : FloMelo | Knicks France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *