Categories AnalyseNews

Andre Drummond, une fausse bonne idée ?

Dans la nuit de vendredi à samedi, alors que les Knicks sont tranquillement en train de s’échauffer pour affronter les Pelicans, Shams Charania vient troubler le calme qui règne : les Knicks se seraient positionné sur André Drummond.

Jusque-là, seuls Boston, Dallas et Atlanta semblaient intéressés par le pivot adepte des double-double bien gras. Les Hawks doivent en effet montrer à Trae Young qu’ils tentent de l’entourer avant que celui-ci ne perde patience. Boston et Dallas accusent un réel manque à l’intérieur et pourraient bénéficier de l’apport d’un Drummond en vue des playoffs. La franchise d’Atlanta semblait tenir la corde mais les dirigeants se seraient montrés réticents à l’idée d’inclure un premier tour de draft dans la transaction. En effet, la contrepartie demandée pour bénéficier des 17 points et 15 rebonds de moyenne de l’ami Drummond, serait un jeune à potentiel et/ou un premier tour de draft. Pour ajouter de l’eau au moulin de Charania, c’est le journaliste New Yorkais Ian Begley (SNY) qui vient affirmer quelques heures plus tard que les discussions entre les Knicks et Detroit avaient été au-delà de la simple prise de température. C’est ensuite un journaliste de Detroit , Vincent Ellis, qui nous indique hier que l’initiative viendrait en fait du côté des Pistons. Les dirigeants des Pistons auraient proposé un package Drummond + un joueur inutile servant à faire matcher les salaires contre Julius Randle et Frank Ntilikina. Ben voyons.

Au fond, peu importe qui a décroché le téléphone en premier… le fait est que les Knicks ont aujourd’hui des discussions autour de Drummond alors qu’ils ne devraient pas. Le but ici n’est pas de dire que le pivot n’est pas un bon joueur de basket et qu’il ne pourrait pas aider une franchise aujourd’hui avant dernière de la conférence est. Le double All Star serait un upgrade immédiat sur le poste 5 où les minutes sont partagées entre un Taj Gibson en préretraite et un Mitchell Robinson qui saute sur tout ce qui bouge. Cependant, à ce stade de la reconstruction (c’est-à-dire au tout début), le recrutement de Drummond n’est pas cohérent pour plusieurs raisons.

Mitchell Robinson, vous connaissez ?

En vue de la trade deadline, les Knicks ont déclaré que deux joueurs étaient intouchables – intouchables dans le genre tu me demandes des nouvelles de leurs familles, je raccroche – dans l’effectif aujourd’hui : R.J. Barrett et Mitchell Robinson qui joue au poste de… pivot.

Alors oui, il lui arrive de prendre 3 fautes en 3 minutes. Oui, il lui arrive de passer plus de temps sur le banc que sur le parquet. Mais le joueur drafté au second tour est probablement le jeune avec le plus de potentiel dans le roster de New York aujourd’hui. Il doit être une pièce fondamentale de la reconstruction des Knicks. Si Mitch atteint son plafond, on entendra son nom dans la course au DPOY. Plusieurs années de suite. De plus, on parle probablement de l’un des contrats les plus rentables de toute la NBA qui permet aux Knicks de rester flexible et de recruter. Quel message est envoyé au jeune que l’on a déclaré « intouchable » si Drummond vient à New York ? On parle d’un joueur qui va rentrer dans son prime et demander ses 34 minutes par match (sa moyenne aujourd’hui). Je vous laisse calculer le nombre de minutes restantes pour Mitch.

Reconstruire « the right way »

Voici le credo du management de New York depuis la prise de fonction de Scott Perry. Fini de sacrifier le futur de la franchise en refilant nos premiers tours de drafts. Fini de filer des contrats exorbitants sur plusieurs années à des joueurs qui ne le méritent pas. Et bien, si le front office souhaite vraiment recruter Drummond, il faudra échanger des tours de draft et surpayer un joueur. Mais on avait dit que… ?

Comme dit plus tôt, les Knicks seraient obligés de se séparer d’un premier tour de draft et/ou d’un jeune à potentiel pour acquérir le futur ex-piston. Suivant sa nouvelle ligne de conduite, le front office s’évertue à ne pas rentrer dans des trades à risque où il se verrait dépouiller de ses tours de draft depuis 2 ans et demi. Steve Mills et Perry sont même restés sages alors que des joueurs comme Jimmy Butler ou Anthony Davis avaient inscrit New York sur leur short-list lors de leurs demandes de départ de leurs franchises respectives. Se lancer dans ce type d’opération pour un joueur inférieur n’aurait donc aucun sens. A ce stade de la reconstruction le but est au contraire de récupérer les plus d’assets possible.

Trade pour Drummond c’est pour le garder sur le long terme. Et là vient le deuxième problème, le pivot est potentiellement free agent cet été. En effet, il devrait décliner sa player option à 28 millions de dollars cet été pour aller chercher le meilleur deal possible et aurait déjà demandé à Detroit une extension au maximum. Le management des Pistons qui se dirige tout doucement vers une reconstruction (tiens, ça me fait penser à une équipe) aurait refusé en lui proposant un deal bien moins onéreux. Pour une raison assez simple, André Drummond ne mérite pas un contrat max. Le pivot n’est ni une première, ni une deuxième option dans une équipe gagne. Pour preuve, les dernières saisons de Detroit qui n’a jamais dépassé le premier tour des playoffs avec lui. Son association avec Griffin n’aura pas changé grand chose. Alors pourquoi s’engager sur le long terme avec un tel joueur ? Drummond doit être une pièce complémentaire dans un roster compétitif, pas la première.

Et tout ça, sans même parler du risque d’échanger des assets et de voir le joueur signer un contrat dans une autre équipe cet été…

Alors que le management semblait prôner la patience, les mauvais résultats font planer la menace au-dessus du duo Mills/Perry qui pourrait tenter un coup pour améliorer le bilan de fin de saison au détriment d’une vision à long terme pour l’équipe. Quand les intérêts du front office ne sont pas alignés sur ceux de la franchise. Trade deadline is coming.

 

Article rédigé par @JrKnicks_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *